Français
Nos marques
 
» » Lancement de l'édition 2019 : le Grand Prix de l’Ecole Navale, un hymne à la monotypie


Affiche GPEN 2019
C'est sur le Nautic de Paris que s'est déroulée la présentation du prochain Grand Prix de l'Ecole Navale.
 
Cet événement majeur de la saison monotype, se déroulera du 30 mai au 1erjuin 2019, à l’occasion du week-end de l’Ascension. Créée en 2002, l’épreuve occupe une place à part dans le calendrier sportif. Le site militaire de l’École navale, à Lanvéoc, est le centre névralgique mais la compétition rayonne dans toute la Presqu’île de Crozon et même jusqu’à Brest de l'autre côté de la rade. Depuis 2009, le GPEN illustre la qualité de la relation entre la FFVoile et la Marine nationale, deux acteurs majeurs de la mer. La fédération a en effet choisi d’en faire un moment fort de la saison sportive monotype en y attribuant sept titres de champions de France.
 
« C’est un concept unique » explique Alain Daoulas, commissaire nautique qui rappelle que l’épreuve est celle « de l’égalité des chances ». Car la monotypie, pierre angulaire du Grand Prix de l’Ecole Navale, offre les régates les plus disputées qui soient. Dans chacune des 16 classes représentées, les bateaux sont identiques et seule la valeur des équipages fait la différence.
 
 
Mais la singularité du Grand Prix de l’Ecole Navale est également à terre puisque c’est la seule épreuve nationale à proposer une organisation sportive de qualité  et un dispositif d’hospitalités. Autrement dit, tout le monde est logé à la même enseigne, grâce aux partenaires privés et institutionnels, avec le soutien de nombreux acteurs locaux et du monde associatif local. Cette offre unique permet de limiter les coûts et de balayer bon nombre de problèmes logistiques afin que les équipages puissent se concentrer sur l’essentiel : la régate.
 
Franck Cammas, qui y a déjà pris part, a accepté avec plaisir le rôle de parrain. Le champion français rappelle que l’école avait accueilli son Team France dans la dernière ligne droite de sa préparation à l’America’s Cup. Car cette institution, si elle forme des militaires est aussi capable d’accueillir et d’amener ses champions au plus haut. Les médaillés olympiques Camille Lecointre, en dériveur, ou Pierre Le Coq, en planche à voile, naviguent d’ailleurs en portant les couleurs de l’armée,  tout comme Jérémie Mion, Champion du Monde de 470 et au même titre que 7 autres athlètes de l’Équipe de France actuelle.
 
Changement notable par rapport à l’année dernière, les Multi50 disputeront leur championnat de France – à Brest - avec un peu d’avance, c'est en effet du 9 au 11 mai  que les spectacires multicoques doivent se confronter en rade de Brest.
 
L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter - posez vos questions à l’administrateur du site
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris